La robe Marie

La réalisation de cette robe est, je crois, l’élément déclencheur qui m’a permis de sortir de ma procrastination habituelle provoquée par mes trop nombreuses envies couture. Je fais partie de celles (ceux ?) qui n’ont de cesse d’accumuler des projets, des envies, des patrons, des tissus mais qui finalement ne se lancent jamais. La quête d’une certaine perfection, la peur d’échouer, le sentiment que le résultat ne sera jamais à la hauteur de ce dont j’avais rêvé/souhaité/imaginé… Tout cela fait que ces projets restent bien gentiment rangés dans un coin de ma tête ou épinglés sur un de mes nombreux tableaux Pinterest. Et puis voilà qu’un jour, suite à un déclic inexplicable, je me suis retrouvée à décalquer le patron de cette jolie robe Marie, issue du livre Un été couture de Géraldine Debeauvais (alias République du Chiffon), qui me faisait de l’œil depuis si longtemps.

#6Je vous mentirais en vous disant que je me suis lancée dans ce projet sans craintes ! J’avais bien évidemment lu que toutes celles, ou presque, qui avaient réalisé cette robe avaient rencontré un certain nombre de difficultés : explications du livre erronées, certains schémas faussés, etc. Néanmoins, je ne pouvais m’enlever de la tête les magnifiques réalisations que je croisais sur la blogosphère : Je vous le donne Emile, L’Annexe dilettante, Couture et Péripéties, Cozy Little World et j’en passe ! Bref, cette Marie il me la fallait aussi. Mon petit carnet de couture à la main, j’ai parcouru en long en large et en travers les blogs et comptes Instagram de celles qui en avaient fait l’expérience, afin d’y glaner des conseils avisés. Je ne saurais donc que trop remercier toutes celles qui ont essuyé les plâtres en amont et m’ont ainsi permis de pouvoir coudre sans trop d’embûches.

J’ai choisi d’utiliser ce coton gris moucheté de gris anthracite/kaki acheté sur un coup de tête chez Tissus Myrtille à Orvault il y a bien longtemps. La couleur me plaisait mais je n’étais finalement pas plus attachée que ça au tissu, je pouvais donc envisager d’en faire une toile éventuellement « mettable ». Comme vous le constaterez en regardant les photos, ce tissu se froisse d’un simple regard ! Quoi qu’il en soit, il fait parfaitement l’affaire pour ce premier essai. J’ai coupé le patron dans une taille S à laquelle j’ai ajouté des marges de couture, comme indiqué dans les explications.

Le résultat final me plaît beaucoup, je suis vraiment à l’aise dans cette robe… Presque trop ? J’ai un doute sur la taille et j’en viens à me demander s’il ne faudrait pas tester une prochaine version sans ajout des marges de couture. Je me pose également la question des mancherons qui pourraient peut-être partir d’un peu plus haut sur la ligne d’épaule ? Bref, encore de légers doutes ! Je suis donc preneuse de tout avis/conseils que vous pourrez me faire car je réalise que ce n’est pas si simple d’être objective face à ses propres réalisations…

#1

Coton acheté chez Tissus Myrtille à Orvault, boutons achetés chez Eurodif à Angers.

#10

* * *

#9

Oui, cette robe a été repassée avant d’être photographiée..!

#14

Un dernier détail de l’encolure… Qui m’a donné du fil à retordre !

Me lancer dans cette expérience légèrement périlleuse m’aura au moins permis de prendre un peu plus confiance en moi et d’oser plus volontiers me lancer dans des projets qui jusqu’à présent m’effrayaient un peu. Pour preuve, Marie à peine terminée, j’ai commencé une nouvelle cousette : la veste Chloë issue du dernier magazine La Maison Victor. Et je ne vous parle pas (encore) des patrons récemment commandés chez Deer & Doe, République du Chiffon et Papercut Patterns !

Edit

À la demande des Bibous Couture, je complète cet article en vous indiquant les différents liens qui m’ont été utiles pour coudre sans trop d’ encombres la jolie robe Marie :

– Le forum Thread & Needles évidemment, où un sujet de discussion est consacré à la fameuse encolure de cette robe.

– Le site de République du Chiffon, où l’on peut trouver quelques conseils de Géraldine dans les réponses aux commentaires (vous verrez, il faut fouiller !).

– Le blog de Bouton Perdu, qui explique parfaitement le schéma erroné du montage de l’encolure et qui m’a donc été TRES utile. En effet, il ne faut pas coudre la parementure de l’encolure sur le côté « court » mais bien sur le côté « large » : l’inverse de ce qui est indiqué dans le livre.

– L’adorable Gwendolyn, du blog Le son des grelots, m’avait également envoyé une photo du schéma de couture des mancherons pour me montrer qu’ils devaient être assemblés par la partie concave.

N’hésitez pas à me poser des questions si vous décidez de vous lancer à votre tour 🙂

You may also like

32 commentaires

  1. Elle est superbe, ce tissu est beau même s’il se froisse (ah c’est ch…t ces tissus !). Pour la taille, je la trouve parfaite. Les épaules je comprend mais ça le fait. Si tu es a l’aise c’est bien l’essentiel… Au projet suivant !

    1. Un grand merci, ton soutien a été pour beaucoup dans la réalisation de cette robe 🙂 Pour les épaules je pense que je testerai une légère diminution la prochaine fois, car oui je crois bien qu’il y aura une prochaine fois !

  2. Elle est très jolie et j’aime beaucoup le tissu que tu as choisi! Je comprends ton appréhension et je suis toujours hésitante à l’idée de me lancer dans un nouveau patron pour toutes les raisons que tu évoques… Tu as très bien fait de te lancer; c’est une vraie réussite. Cette Marie me fait de l’oeil depuis toujours…

    1. Oh merci beaucoup 🙂 J’attends avec grande impatience de voir ta version un de ces jours alors car tes choix de tissus, de matières, sont toujours extrêmement justes et jolis.

  3. J’aime beaucoup ta robe et le tissu que tu as choisi, il est vraiment beau et va parfaitement avec ce modèle ! Ton travail est très propre, Bravo ! J’ai hâte de pouvoir me coudre cette robe qui me fait rêver depuis que j’ai le livre dans ma bibliothèque !!

    1. Merci merci merci pour ton adorable commentaire 🙂 Je suis un peu une dingue des finitions, je l’avoue… Pourtant on ne le voit pas sur les photos mais crois-moi cette robe est perfectible ! N’hésite pas à te lancer, comme beaucoup l’ont dit avant moi : c’est un peu compliqué mais le rendu est vraiment gratifiant. Et puis n’hésite pas si tu as des questions, je serai ravie de pouvoir y répondre.

  4. Tu as eu raison de te lancer elle est magnifique et le tissu est très bien choisi j’adore la couleur et les motifs! Moi aussi j’ai bien galéré à sa réalisation il y a qq mois mais sans regret car je l’ai porté avec plaisir tout cet été… Bravo pour cette jolie réalisation

    1. Merci beaucoup Cécile 🙂 Ta robe Marie est une petite merveille et j’imagine sans difficulté le plaisir que tu as dû avoir à la porter durant l’été. Je crois que malheureusement la mienne va davantage connaître les collants et bottes avant les jambes nues et nus-pieds…!

  5. Mais cette robe est ravissante !! Chasse vite tous ses doutes de ta tête ! Tu l’as réussi avec brio. Le tissu se prête parfaitement au modèle et à ce bel été indien.
    C’est un projet que je souhaite réaliser depuis longtemps, mais d’autres lui ont volé la vedette depuis. Je le remets de ce pas en tête de liste !!
    Bravo à toi, c’est une belle réussite !

    1. Merci Maud, ton commentaire me touche beaucoup ! C’est aussi ces encouragements sincères qui m’aideront, je l’espère, à passer au delà de mes doutes insatiables 🙂 Je suis ravie d’avoir pu te donner envie de te plonger dans ce projet. Il me tarde déjà de pouvoir admirer ta future Marie et le choix de tissu -toujours parfait- que tu feras.

    1. Merci Gwendolyn, c’est finalement assez rassurant de sentir que je ne suis pas la seule à me retrouver parfois « paralysée » face à toutes mes envies 😉

  6. C’est une très belle réalisation, la persévérance paye visiblement ! on voit bien de face et de dos des plis aux épaules (rien de bien méchant franchement) mais on ne les voit pas sur la photo de profil. Peut-être faut-il raccourcir la longueur des épaules (ce qui fera automatiquement remonter le manchon effectivement).
    En tout cas, ta réalisation me motive : j’hésitais à me lancer dans un patron de ce livre moi aussi , mais je note de bien faire le tour de la toile avant pour attraper les bons tuyaux !

    1. Merci beaucoup 🙂 Je suis du même avis que toi, je pense que je raccourcirai la longueur des épaules pour une prochaine version. Lance toi sans hésiter, le rendu final est vraiment valorisant. Surtout n’hésite pas à me poser des questions, si tu en as, lors de ta réalisation je serai ravie de pouvoir t’être utile comme d’autres ont pu l’être pour moi.

  7. Je suis ravie de voir que tu t’es finalement lancée, comme quoi c’était pas si difficile (dis la fille qui avait quasi pleuré de rage dessus ^^) et ça valait le coup, ta version est très réussie ! Bravo.
    Niveau modif, ça baille un chouille dans le dos mais je pense que niveau aisance c’est peut être mieux, nop ? par contre je suis d’accord avec toi sur la ligne d’épaule à laquelle tu pourrais enlever 1 ou 2cm. 😉
    Encore bravo, vivement la suite

    1. Merci ! Effectivement ça valait le coup de me faire un peu violence, surtout quand je lis tous ces adorables commentaires dont le tien 😉 Je vais volontiers suivre ton conseil pour ma prochaine réalisation en réduisant d’1 ou 2 cm la ligne d’épaule, je pense que le rendu n’en sera que meilleur.

    1. Un grand merci à toi Marielle. Tes réalisations et celles de tes filles sont réellement une grande source d’inspiration pour moi tant elles sont belles et délicates. Le clin d’oeil était donc une évidence 😉

  8. super réalisation!
    j’ai aussi été un petit peu déçue par certains patrons du livre un été couture notamment par la robe Eléonore…
    Mais cette robe Marie me donne très envie du coup!
    Je ne pense qu’il soit nécessaire de retoucher ta version. Elle te va très bien 😉

    1. Merci Aurélie ! Je suis ravie si je peux aider à ta réconciliation avec le livre 😉 Une fois passées les quelques embuches, ce patron offre vraiment un rendu très agréable. Je suis d’ailleurs persuadée que cette forme t’ira très bien !

  9. Je suis bien contente d’avoir eu un commentaire de toi, ça m’a fait découvrir ton blog et ton univers, je m’abonne !! 🙂
    Ce sera une source d’inspiration en plus !

    1. Merci pour ton adorable commentaire 🙂 J’ai beaucoup aimé ton univers aussi. Quelqu’un qui connaît et aime Peau d’Âne est forcément quelqu’un de bien 😉

      1. Haha j’aime bcp les vieux contes comme celui-ci, je le trouve très poétique !! 🙂
        Encore deux épisodes, j’espère qu’ils seront à la hauteur du premier ^^

  10. Une belle réussite! J’ai la même crainte que tu avais et pour l’instant je n’ai pas franchi le pas… Si jamais il te vient l’idée de mettre en ligne tes notes glanées ça et là (je ne vais pas refaire un chemin déjà tout tracé!!). Merci pour ce bel article! Je découvre une nouvelle couturière nantaise par ce biais!

    1. Merci beaucoup ! Je vais prendre le temps de réunir les différentes sources qui m’ont aidée à coudre cette robe sans encombres et je ferai un « Edit » à cet article 😉 Je serai ravie que cela puisse t’aider à te lancer !

      1. T’es un amour! J’espère que ça ne t’as pas demandé trop de temps… Je suis un peu confuse… Il ne me reste plus qu’à m’y coller pour te montrer que cet effort n’aura pas été en vain!!!

        Merci merci merci

        Elodie

Répondre à Salterele Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *