Je construis ma propre garde-robe #1

Dans mon article précédent, je vous parlais des questionnements qui m’animent concernant la cohérence que je souhaiterais apporter entre ma garde robe et mes projets couture. Installez-vous confortablement et assurez-vous d’avoir un peu de temps devant vous : pavé en vue !

Wardrobe Architect 2015

L’émergence de blogs démontrant l’intérêt d’une telle démarche a particulièrement nourri ma réflexion. Il y a d’abord eu Eléonore qui a lancé The Wearability Project, puis il y en a eu certaines* qui ont crée des planches d’inspiration ou mini collections et enfin il y en a eu d’autres qui ont ajouté à leurs articles de petits récapitulatifs indiquant notamment le coût total de leurs réalisations ainsi que leurs points positifs et négatifs.

En parallèle et grâce à de nombreux échanges que j’ai pu avoir avec ma sœur, je me suis intéressée de plus près à la question des couleurs et formes de mes vêtements. Est-ce que toutes les couleurs me conviennent ? Mon « uniforme » quasi quotidien composé de noir/gris clair/bleu marine/beige me correspond-il vraiment ? Ceux que l’on nomme « les basiques » en sont-ils réellement ? Est-ce que le noir est une couleur qui me valorise ou qui, au contraire, m’éclipse ? Mes tenues jean slim/haut ample sont-elles adaptées à ma silhouette ? Les couleurs que j’aime sont-elles bien celles qui me mettent en valeur ? Bref, de nombreuses interrogations « futilement indispensables » (comme le dit si justement Eléonore) auxquelles j’ai aujourd’hui envie de trouver un début de réponse.

C’est donc à ce moment qu’intervient le « Wardrobe Architect 2015 » issu du blog des patrons Colette, que j’ai découvert grâce aux talentueuses Elodie et Charlotte. L’idée reste la même : construire petit à petit sa garde robe idéale, celle qui sera adaptée à notre propre morphologie, à notre propre style, bref à NOUS !

Le programme de cette démarche a été (très bien) traduit et présenté par Elodie :

  • Janvier : Trouver l’essence de votre style et explorer les formes.
  • Février : Faire le vide et l’inventaire de son dressing.
  • Mars : Passer en revue et finaliser les projets de couture printemps/été.
  • Avril : Planifier les couleurs et acheter le tissu pour le printemps/été.
  • Mai et Juin : Coudre la collection capsule printemps/été de sa garde-robe.
  • Juillet: Passer en revue et finaliser les projets de couture automne/hiver.
  • Août : Planifier les couleurs et acheter le tissu pour l’automne/hiver.
  • Septembre et Octobre : Coudre la collection capsule automne/hiver de sa garde-robe.
  • Novembre : Faire le point sur le projet et l’affiner.
  • Décembre : Présentation de la garde-robe !

Comme vous pouvez le constater, le programme est relativement dense et s’accompagne également d’un challenge de taille : ne s’acheter aucun vêtement durant l’année 2015 ! Autant vous dire qu’il s’agit d’une mission impossible pour moi (les soldes sont passées par là… J’avais bien besoin d’un pull, de chaussures, d’une doudoune Mademoiselle Plume…!). Bref, j’ai beau être beaucoup plus raisonnable qu’avant concernant mes achats vestimentaires, ce plaisir reste bien trop important pour que je puisse m’en passer durant toute une année. De la même manière, il me semble difficilement concevable d’attendre le mois de Mai pour commencer à coudre mes projets couture.

Quoi qu’il en soit, l’idée globale est là et m’intéresse énormément. Je me suis donc lancée en m’essayant à quelques uns des petits exercices proposés par Sarai Mitnick, que vous trouverez ici : 1/2/3/ Il y a également des conseils et idées à la fin de chacun de ses articles.

#1

Oui, il peut m’arriver d’être une couturière studieuse…

Je souhaitais vraiment réussir à mettre le doigt sur l’essence de mon « style », ou tout au moins ce dans quoi je me retrouve, ces formes et vêtements qui me font me sentir moi-même voire… Jolie tant qu’on y est ! Je ne vous cache pas que la mise en route à été plutôt difficile, c’est toujours comme ça avec moi : lente au démarrage mais une fois lancée, difficile de m’arrêter ! Ce sont finalement 6 termes qui sont sortis de mes diverses réponses : confort, jolis détails, simplicité, matières nobles, naturel, douceur. J’ai ensuite continué à alimenter un de mes tableaux Pinterest, spécialement créé pour l’occasion, autour de ces thèmes.

Pinterest

Une fois cette étape finalisée, Charlotte a eu l’excellente idée de réaliser sa silhouette. C’est l’outil parfait qui permet de visualiser notre « vraie morphologie » et non celle que l’on croyait avoir ou pire que l’on rêverait d’avoir. Se voir tel(le) que l’on est sans aucune déformation ! Pour cela, elle propose une technique très simple, à savoir se (faire) prendre en photo en sous vêtements (ou à poil hein, libre à vous!) puis imprimer cette photo et enfin la décalquer afin d’obtenir la fameuse silhouette qui ne ment pas.

#2

Tadaaa !

Après cette longue prose (que je vous félicite d’avoir lue jusqu’au bout si vous êtes encore là!), je vous donne rendez-vous dans un prochain article au cours duquel je vous parlerai de cette fameuse silhouette et des quelques difficultés qu’elle m’a posées…

* Pas de liens cette fois-ci vers ces couturières, je pense notamment à Clo qui a tout récemment choisi de fermer son blog. Je suis encore toute triste de me dire que je ne pourrais plus aller respirer le bon goût et la bonne humeur par chez elle… Vous pourrez néanmoins trouver quelques liens dans mon article précédent.

You may also like

5 commentaires

  1. Très intéressant ce projet! Je m’abonne pour te suivre dans cette aventure car je viens de découvrir ton blog avec cet article! ^^ Vivement la suite! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *