Quand une pause s’impose.

Cela fait maintenant un peu plus de deux mois que je vous parlais de mes envies fleurissantes à l’arrivée du printemps, de ces couleurs poudrées, de mon désir de douceur. J’avais d’ailleurs trouvé quelques petites merveilles lors d’une virée chez Mondial Tissus à Nantes. Oui mais voilà, c’était sans compter ce maudit escalier au travail, et cette fichue marche que j’ai manquée…!

IMG_2652

Plâtrée durant six longues semaines, le moral dans les chaussettes, mes envies couture et tricot se sont envolées aussitôt…

Il faut dire que mon passage aux urgences ne m’aura pas seulement appris cette mauvaise nouvelle. Nous y avons eu également la délicieuse surprise de découvrir que mon ventre risquait fort de s’arrondir durant les mois à venir !

Vous comprendrez donc que cette silhouette dessinée il y a peu prend désormais la direction d’un vague souvenir…

Je laisse aujourd’hui le temps à mes envies de fleurir à nouveau et à leur rythme, et je remercie encore toutes celles qui ont gentiment pris de mes nouvelles au cours de ces dernières semaines.

You may also like

8 commentaires

  1. Ma parole tu passes d’un handicap a l’autre sans répit ^^ (oh quoi, c’est vrai …)
    Félicitations (et penses à toutes ces chutes que tu vas enfin pouvoir utiliser héhé !), j’imagine que tu dois avoir de la rééduc maintenant donc je te souhaite bon courage.
    Plein de bisous
    Anne

    1. Ahah mais c’est tellement ça !
      Dis donc on sent la couturière aguerrie qui sommeille en toi (et qui vit couture H24 ces temps-ci), je n’avais pas pensé aux chutes. Bien vu 😉 Effectivement je suis en plein dans la rééducation, mais c’est plutôt encourageant ça avance.

      Bisous à toi aussi, bon stage !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *